Des gestes écologiques au quotidien pour protéger notre bien commun

Sur les 892 hectares de son territoire, Montreuil a la chance de compter 80 ha d'espaces verts et 34 ha classés en terres agricoles, forêts, milieux semi-naturels. La ville, qui accueille une faune riche et variée dont 127 espèces d'oiseaux, a par ailleurs été récompensée en 2021 du label régional Ville amie des Animaux.

Sans effort pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, la température moyenne devrait augmenter de 1,4° à 5,8% d'ici à 2100. Selon le GIEC les villes ont 50 à 70% des leviers d'action pour agir. Celles-ci doivent désormais apporter des réponses concrètes en proximité avec le territoire et leurs habitants.

Montreuil ne fait pas exception et a décidé d'agir, depuis plusieurs années déjà, en maintenant à un niveau élevé ses engagements écologiques.

L'ambition est désormais de devenir, par des pratiques innovantes et sans cesse réadaptées, un modèle de ville durable, résiliente où la qualité environnementale des espaces de vie ne cesse de s'améliorer.

Enfin, aucune marge de progression en faveur de la nature en ville n'est envisageable sans la participation de toutes et tous.

Les Montreuilloises et Montreuillois désireux de s'investir pourront compter sur leurs élus et des agents du service public local, formés à de nouvelles pratiques toujours plus respectueuses de l'environnement, passionnés par leurs métiers et désireux de transmettre leur savoir-faire et petites astuces de la vie de tous les jours.

(Re)découvrez ici les actions mises en place par la ville et les rendez-vous à venir sur des thèmes écoresponsables.

▶︎ Les 3 grands parcs

On recense 3 grands parcs à Montreuil, véritables poumons verts de la ville qui abritent une riche biodiversité et dans lesquels les Montreuillois·es aiment se promener, pique-niquer, pratiquer des activités physiques...

  • Le parc Montreau - 15 hectares
  • Le parc des Beaumonts - 24 hectares
  • Le parc départemental Jean Moulin - Les Guilands - 26 hectares

À titre d'exemple, à Paris, le parc des Tuileries offre une superficie de 25 hectares, tout comme celui des Buttes Chaumont

Promenade dans les 3 grands parcs

▶︎ Pour une culture partagée de la protection des arbres à Montreuil

Aujourd'hui, une ville dense comme Montreuil ne peut plus s'imaginer sans ses arbres, éléments essentiels du paysage. Confrontés à la hausse des phénomènes d’îlots de chaleur urbains, des épisodes de canicules toujours plus fréquents et longs, à l'érosion constante de la biodiversité, il faut faire preuve de résilience. En adoptant une Charte de l'arbre en octobre 2021, Montreuil fait des arbres ses alliés face aux enjeux du dérèglement climatique

Chaque année depuis le printemps 2018, le service Jardins et Nature en ville plante entre 50 et 70 nouveaux arbres fruitiers pour regarnir les fosses où des arbres malades avaient dû être retirés. Entre 2018 et fin 2021, la Ville compte 243 arbres supplémentaires sur la voirie.

Pour en savoir plus

consulter la charte de l'arbre

▶︎ Les sentiers de la biodiversité aux murs à pêches

Patrimoine identitaire de la ville de Montreuil et territoire d'exception à l'échelle métropolitaine, les 34 hectares des murs à pêches représentent aussi un espace naturel de biodiversité et un haut lieu de la culture Montreuilloise.

En concertation avec les associations et les habitants l’avenir des murs à pêches se dessine avec :

  • Un projet écologique : 8,5 hectares classés au titre des sites et des paysages par le Ministère de l’environnement en 2013. L'objectif : renforcer le potentiel naturel des murs à pêches avec la création des sentiers de la biodiversité et la renaturation du ru Gobétue.
  • Un projet agricole : Introduire de l’agriculture en ville avec un réseau de micro-fermes urbaines, ouvertes au public, pour redonner aux Murs à pêches leur vocation première.
  • Un projet social et solidaire : Conforter l’activité des associations, ouvrir un nouveau jardin public, développer de nouveaux chantiers d’insertion et de formation pour la restauration des murs.

La Ville a décidé de réinvestir ce patrimoine pour le sauvegarder, le libérer de ses mésusages et l’ouvrir au public. Elle s’appuie notamment pour cela sur un projet d’aménagement léger et respectueux du site et des usages qualitatifs déjà en place : la mise en oeuvre de "Sentiers de la biodiversité". 

Les sentiers de la Biodiversité sont définis par l’ensemble des cheminements et des sentes permettant de parcourir le coeur du site des Murs à pêches. Comme les venelles et traverses, ils réactivent des parcours perdus au fil de la dégradation du quartier, notamment celui associé au ru Gobétue. Ils donnent accès (physique ou visuel) à un chapelet d’espaces qui sont autant de milieux différents accueillant la flore francilienne.

Visites aux murs à pêches - dimanche 15 & samedi 21 mai

en savoir plus sur les sentiers de la biodiversité

▶︎ Préservation de la biodiversité

La biodiversité désigne l’ensemble des êtres vivants ainsi que les écosystèmes dans lesquels ils vivent. Ce terme comprend également les interactions des espèces entre elles et avec leurs milieux.

À Montreuil, des renards, des fouines, des hérissons, des perruches à collier, des lapins.... sont régulièrement observés. La ville tient à jour les données des espèces faune et flore inventoriées sur le territoire. Ces listes constituent des bases pouvant permettre de mieux protéger certaines espèces en déclin et invitent les habitants à agir à leur niveau.

fiche inventaire de la biodiversité locale
liste des espèces faune-flore recensées à Montreuil

Le groupe de la Ligue pour la Protection des Oiseaux Montreuil a diffusé sa première étude synthétisant les observations d'oiseaux réalisées à Montreuil en 2021. Ce travail remarquable de bénévoles passionnés a permis de dresser une première liste des oiseaux de Montreuil où 127 espèces ont pu être observées.

synthèse 2021 du groupe local LPO Montreuil et alentours

Journée Portes Ouvertes du centre horticole le samedi 14 mai

Connaître et protéger la biodiversité

▶︎ La gestion différenciée

La gestion différenciée consiste à adapter le mode d’entretien de chaque espace vert communal en fonction de ses usages et de ses caractéristiques. Des interventions moins systématiques et plus personnalisées aux sites permettent de garantir des habitats plus équilibrés, plus résistants et susceptibles d'accueillir une plus grande biodiversité.

En pratique, les espaces verts communaux entretenus par les équipes du Service Jardins et Nature bénéficient de 4 niveaux d'entretien qui vont de l'entretien naturel avec peu d’intervention humaine à l'entretien soigné qui consiste en un entretien soutenu et régulier. Le fleurissement est alors horticole, les plantes sélectionnées pour leurs aspects esthétiques et ornementales afin de valoriser l'espace.

Pour accompagner cette démarche et inviter les habitant·e·s à changer le regard porté sur la qualité des espaces, une communication adaptée site par site a été mise en place : panneaux sur site, communication numérique, journal municipal, conseils de quartier.

La gestion différenciée et les jardiniers municipaux

▶︎ Mangeons Mieux a Montreuil

Montreuil a engagé son projet de démocratie alimentaire en 2021 en lançant une grande enquête sur les habitudes alimentaires de sa population. En mai et juin de la même année se sont tenus 6 groupes de travail thématiques afin d'alimenter la réflexion et nourrir en propositions opérationnelles, les États Généraux de l'alimentation (EGA) qui se sont tenus sur deux jours en octobre 2021. Pendant ces deux jours, les moments de réflexion (ateliers, conférence - débat) ont alterné avec des moments plus festifs (animations, concerts...) sur fond de marché paysan avec la présence de nombreux acteurs locaux.

La ville de Montreuil souhaite définir une stratégie de territoire pour une alimentation plus saine, plus juste socialement ainsi qu’économiquement et plus responsable pour l’environnement.

Pour en savoir plus

EGA : vers une stratégie alimentaire pour la ville

La véritable démocratie alimentaire c'est de replacer la personne à nourrir et la préservation de la nature au cœur de nos réflexions.
Patrice Bessac, Maire de Montreuil.

▶︎ Zéro plastique sur les marchés alimentaires

Montreuil a imaginé des solutions contre les matériaux à usage unique, responsables de quantité de déchets et d'une consommation irraisonnée des ressources de la planète. En lançant l'opération Adopte un sac pour ton marché ! en mai 2021, la ville entend améliorer la cadre de vie et la réduction de la pollution à la source.

dimanche 29 mai : mon marché sans sac plastique

Avec adopte un sac pour ton marché ! les Montreuillois·es et les commerçant·e·s s’engagent pour l’environnement

▶︎ Écomobilité

L’écomobilité, également appelée mobilité douce ou mobilité durable, vise à développer les offres de déplacements et les infrastructures adéquates pour réduire l’impact des transports sur notre environnement.

En ce sens, la ville de Montreuil a aménagé plus de 6 kilomètres de voies cyclables supplémentaires à la sortie du premier confinement en mai 2020, afin d'apporter une réponse vertueuse aux enjeux de mobilité et pour sécuriser les déplacements des cyclistes. Cette alternative à l'usage des transports en commun et à la voiture a contribué à limiter la pollution atmosphérique.

Plan vélo

Le Plan vélo de Montreuil compte 5 volets d'action, financés à hauteur de 30% ou 50% par la Région Île-de-France :

  • Sécuriser et améliorer la qualité des déplacements cyclables
  • Développer l’offre de stationnement vélo
  • Proposer des services aux cyclistes
  • Promouvoir le vélo
  • Évaluer, en concertation avec les usagers, la progression de la politique vélo de la Ville

Le Plan vélo de Montreuil c'est : 28 km d’itinéraires cyclables, 4 400 places de stationnement (2 200 arceaux), 11 pompes à vélo publiques en libre service, l’installation en 2018 de la première borne publique de réparation de vélo en Île-de-France et, une augmentation de 13 à 21 stations Vélib’ ainsi que de multiples associations de cyclistes et points de vente.

consulter le plan vélo

Les aménagements cyclables à Montreuil. source


Depuis juin 2019 Montreuil travaille sur le sujet de l'autopartage pour faire vivre dans le quotidien, l'idée d'une ville en transition. L'autopartage permet de bénéficier d'un véhicule partagé en libre service. En mars 2020, deux opérateurs d'autopartage ont déployé des véhicules dans six stations installées à travers la ville.

En janvier 2022, un troisième opérateur est venu enrichir l'offre d'autopartage à Montreuil. Aujourd'hui, la ville compte 8 stations d'autopartage à travers la ville.

L'autopartage à Montreuil

  Carte des stations d'autopartage à Montreuil

► Le compostage, une pratique écoresponsable

Afin de favoriser la réduction et la valorisation des déchets, des composteurs publics (ou sites de compostage de quartier ) financés par Est Ensemble sont à la disposition des habitants. Ils sont gérés par des collectifs d'habitants et accompagnés par l'association le Sens de l'Humus. Inscrite dans une logique de développement durable, cette démarche est également génératrice de lien social puisque souvent collective.

Depuis 2017, Est Ensemble dispense gratuitement des formations au compostage de jardin et au lombricompostage. Des kits sont offerts aux habitant·e·s qui suivent ces formations.

Le calendrier des dates de formation 2022

Formation Compostage de jardin
  • Jeudi 2 juin, 18h-20h
  • Lundi 4 juillet, 18h-20h
Formation Lombricompostage
  • Mardi 17 mai, 18h-20h
  • Jeudi 23 juin, 18h-20h
  • Mardi 19 juillet, 18h-20h

► Recyclage, réemploi

À Montreuil, le réemploi bat son plein ! On compte de très nombreux acteurs qui permettent de recycler et de donner une seconde vie à nos objets. Ils participent ainsi à lutter contre le gaspillage et à réduire les déchets.

La Municipalité travaille également sur ce sujet. Avec comme objectif d'ouvrir en 2024 un village du réemploi dans le Bas-Montreuil. Ce lieu sera dédié à la vente de produits de seconde main. Un projet porté également par des associations très bien implantées à Montreuil.

Liste des lieux de dépôt et de collecte à Montreuil

 

Lire le dossier spécial dans Le Montreuillois n°138

► Brigade propreté

Depuis 2016, la brigade propreté sillonne les rues de la ville sept jours sur sept, avec pour mission la verbalisation de tous les contrevenants au règlement de collecte de déchets. Chaque année, des centaines de verbalisations sont dressées à l'encontre de ces personnes qui enfreignent ce règlement.

Équipés de caméras mobiles, les agents municipaux qui composent cette brigade œuvrent au quotidien pour faire respecter le cadre de vie des Montreuillois·es.

En savoir plus

la brigade propreté

Comment signaler un dépôt sauvage ?

⇒ en créant un signalement en ligne sur Sesam
⇒ en contactant Sesam au 01 48 70 66 66 
⇒ en écrivant à sesam@montreuil.fr

▶︎ Plan lumière

La lumière est un outil répondant à des enjeux de confort et de sécurité ainsi qu'un vecteur d'identité. L'éclairage public recouvre aussi des enjeux de développement durable et d'économie. C'est pourquoi, la Ville de Montreuil a lancé un grand plan lumière en 2018. 

Le déploiement du "Plan lumière" est destiné à mettre fin aux pannes à répétition, conséquences d'un sous-investissement depuis des décennies et à s'inscrire pleinement dans un développement durable en diminuant de 72% la consommation énergétique de son éclairage public grâce à la technologie LED.

En 2022, près de 3,5 millions d’euros seront consacrés à la modernisation de l’éclairage public, avec un effort de rattrapage important concernant les LED.

En plus des économies d’énergie, les LED offrent l’avantage d’une intensité lumineuse homogène. Une vingtaine d’artères en bénéficieront, de la rue des Ramenas à la rue Lebour en passant par le boulevard Rouget-de-Lisle.

Le terme LED est l’abréviation de Light Emitting Diode, en français, diode électroluminescente ou encore lampe à diode électroluminescente.

▶︎ Charte de la construction pour une ville résiliente

Depuis le 8 décembre 2021, la Municipalité a refondu complètement sa précédente charte de 2015 afin de répondre aux enjeux actuels par une démarche innovante, durable, et socialement responsable.

La ville de Montreuil demande notamment à ce que les constructeurs aient recours à des modes constructifs résilients et écologiques en limitant au maximum l’utilisation du béton, et en utilisant des matériaux biosourcés et géosourcés, notamment concernant la structure du bâtiment, son isolation, ses matériaux de second oeuvre et ses façades.

La rupture avec la culture du «bâtiment jetable» passe aussi par cette attention à la durée de vie du bâtiment: on construit pour 100 ans, et non pas pour 30.

consulter la charte de la construction pour une ville résiliente

▶︎ Déploiement de bornes de recharge pour les véhicules électriques

Le Conseil Municipal a approuvé au cours de la séance du 8 décembre 2021, une convention pour l'installation et l'exploitation d'infrastructures de recharge pour véhicules électriques. C'est la solution proposée par la Métropole du Grand Paris et Metropolis qui sera déployée dans la ville. Métropolis est le plus grand réseau de bornes de recharge électrique de la Métropole du Grand Paris.

types de bornes & tarification

Approbation d'une convention pour l'installation et l'exploitation d'infrastructures de recharge pour véhicules électriques sur voirie 

▶︎ Rétrofit

Le rétrofit consiste à électrifier un véhicule thermique pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre. La Ville, qui possède une flotte de 300 véhicules bien entretenus, travaille avec une société de Grenoble qui a mis au point un processus de conversion des véhicules à moteur en véhicules électriques, y compris pour les utilitaires. Le rétrofit est un processus homologué. Le premier utilitaire de la flotte municipale devrait être transformé en 2022. 

phoenixmobility.co
noil-motors.com

Prime au rétrofit électrique : moteur thermique transformé en moteur électrique

Pour tous ces enjeux essentiels pour notre avenir, des élu·e·s mobilisé·e·s et à votre écoute

Gaylord LE CHEQUER
1er Adjoint, délégué à la ville résiliente, à l'urbanisme, aux espaces publics, aux grands travaux de transports et à la protection des Murs-à-pêches.

Dominique ATTIA
Adjointe déléguée à l'éducation, à l'enfance, et aux bâtiments.

Catherine DEHAY
Adjointe déléguée aux parcs, à la nature et à l'animal en ville, à la végétalisation, et aux jardins citoyens.

Mireille ALPHONSE
Adjointe déléguée à la transition et à la démocratie alimentaire, en charge du projet de cantine publique.

Olivier STERN
Adjoint délégué à la relation usager, au numérique, et en charge des mobilités, de la ville cyclable, et du stationnement.

Loline BERTIN
Adjointe déléguée à la tranquillité publique, à la brigade propreté, à la prévention et à la vie nocturne.

Djeneba KEITA
Adjointe déléguée à la vie économique, à l'économie sociale et solidaire, à l'emploi et à l'insertion.

Luc DI GALLO
Adjoint délégué à la Ville Zéro déchet, à l'économie circulaire, à la propreté et aux composteurs collectifs.