Les arbres

La Charte de l’Arbre de Montreuil 2021

Pour une culture partagée de la protection des arbres à Montreuil

Aujourd’hui, sans doute plus que jamais, une ville dense comme Montreuil ne peut plus s'imaginer sans ses arbres, éléments essentiels du paysage.

Confrontés à la hausse des phénomènes d’îlots de chaleur urbains, des épisodes de canicules toujours plus fréquents et longs, à l'érosion constante de la biodiversité, il faut faire preuve de résilience notamment face au dérèglement climatique. Les arbres sont plus que jamais nos précieux alliés pour ces nombreux enjeux.

Mais, encore souvent trop considérés comme simple « mobilier urbain », ils sont négligés ou supprimés quand ils gênent. Un renversement de valeurs est décelable, les collectivités doivent s'en saisir, l'accompagner, l'amplifier. Il est déjà engagé parmi une majorité de concitoyens et les services de l'espace public et doit conduire au maintien des arbres en place et au développement du patrimoine arboré local en qualité et en quantité.

Cette Charte est l'un des outils voués à favoriser cette prise de conscience du respect de l'intégrité des arbres de la ville. Elle doit permettre d'instaurer une réelle politique de l'arbre pour les générations futures, tant pédagogique que coercitive.

Les arbres de Montreuil

Élément essentiel de notre cadre de vie, l'arbre des rues, des parcs et de nos jardins est aussi notre meilleur allié dans la lutte contre le réchauffement climatique, notamment en ville. Il est aussi, là où il peut se développer de façon naturelle de ses racines au houppier, tout un écosystème accueillant insectes oiseaux et petits mammifères. Ce n'est pourtant bien souvent que lors de leur disparition (abattus à cause des maladies ou morts de vieillesse) qu'on réalise combien ils nous sont précieux et leur présence nécessaire.

Les arbres en "port libre"

Depuis l'automne 2018, les arbres de quelques rues sont progressivement moins taillés "en rideau" (taille qui blesse les arbres) au profit d'une taille plus douce dite "en port libre". Le changement commence à se voir dans la rue Paul Doumer, où le houppier (partie de l'arbre au-dessus du tronc) forme une voute. Les couronnes (là où commence le houppier) y sont remontées, les branches allégées pour mieux laisser passer la lumière. Cette technique ne peut pas être utilisée systématiquement dans toute la ville (les arbres formés à la taille de type rideau doivent impérativement être maintenus taillés au risque de fragiliser et de déséquilibrer les branches) mais les arbres en port libre, plus considérés comme des êtres vivants et moins comme du "mobilier urbain", seront moins sujets aux maladies.

Pour préserver et replanter des arbres de rue

Le Règlement de voirie adopté en 2017 prévoit que "L’abattage éventuel d'un arbre par un opérateur (constructeur...) doit faire l’objet d’une demande écrite motivée techniquement. Dans le cas où la Ville de Montreuil valide celle-ci, l’intervenant procède à l’abattage dans les règles de l’art comprenant l'essouchage complet (la technique de rognage est  proscrite). Il s’engage  à replanter 2 arbres de force 18/20 (diamètre mesuré à 1 m) pouvant être de deux espèces différentes définies par la Ville, dans de bonnes conditions de plantations (fosses suffisamment grandes, attention portée à la qualité de la terre) dans l'alignement ou, en cas d'impossibilité, dans un autre alignement proposé par la Ville". Dans le règlement précédent, un seul arbre devait être replanté suite à un abattage.

Quel est le nom de cet arbre ?

Il y a près de 15 000 arbres à Montreuil (3646 arbres d'alignements de voirie, 10000 dans les parcs, 940 dans les cours d'écoles), hors jardins privés. Le Guide des arbres de Montreuil (pdf mis à jour en 2016) permet de retrouver le nom des arbres des rues. Dans certains sites comme au parc Montreau et dans le square L. Patriarche (près de la bibliothèque R. Desnos), des panonceaux donnent le nom des arbres.

Plantations / abattages

En 2019, 7 arbres de la place Jean-Jaurès sur les 36 existants ont été coupés en mars avant d'être remplacés début 2020 par d'autres essences plus résistantes à l'environnement urbain. Un diagnostic phytosanitaire avait révélé qu'ils étaient malades, attaqués par le Tigre du platane (espèce de punaise des arbres) et des champignons faisant pourrir les troncs de l'intérieur, et devaient être coupés pour garantir la sécurité des usagers, nombreux sur ce site. Les arbres touchés deviennent en effet vulnérables et menacent de tomber notamment lors d'épisodes venteux un peu forts.
Une autre expertise biomécanique indépendante de 300 arbres dans la partie haute du parc Montreau réalisée en décembre 2018 a révélé que 36 % de ces arbres diagnostiqués sont solides, 40 % ont des défauts mécaniques réversibles nécessitant une taille, 18 % ont des défauts mécaniques non critiques à surveiller, 6 % sont fragiles et dangereux et devaient être abattus et remplacés (soit 19 arbres abattus au printemps 2019). Le plus gros sujet observé est un marronnier de 112 cm de diamètre
Au début du printemps 2019 Montreuil a planté 72 nouveaux arbres fruitiers (voir la carte ici) pour regarnir les fosses où des arbres malades avaient dû être retirés.

Le saviez-vous ?
Les règles concernant les distances et hauteurs de plantations d'arbres, les feuilles, les fruits, les racines, les responsabilités en cas de dommages... sont définies dans le Code Civil : les arbres de plus de 2 m de haut doivent être plantés à plus de 2 m de la limite séparative, et à plus de 50 cm pour les autres plantations. Il n'y a pas de règlement particulier dans la ville de Montreuil mais l'usage local pour Paris et sa banlieue où les terrains sont souvent exigus n'impose aucune limite dès lors que les plantations ne causent aucun trouble au voisinage.

Une question ?

Les habitants peuvent signaler des risques de chutes de branches, se renseigner sur des plantations à venir ou le nom d'un arbre auprès de montreuilestnotrejardin@remove-this.montreuil.fr 01 48 70 67 94