Décès de Jean-Charles Nègre - Déclaration de Patrice Bessac

J'ai la très grande douleur de vous faire part de la disparition de mon ami, notre ami, Jean-Charles Nègre.

Jean-Charles s'est éteint cet après-midi à l'hôpital.

Je veux adresser mes plus sincères et plus affectueuses condoléances à sa femme, à ses enfants.

Je les embrasse tendrement et pense très fort à eux en ces moments si douloureux.

C'est une douleur immense pour moi, comme pour toutes celles et ceux qui l'ont connu.

C'est une perte tragique pour tous les militant.es communistes qui ont croisé son chemin et ont mené avec lui depuis plus de cinquante ans, mille combats pour la justice sociale, pour l'égalité et la fraternité humaine.

Toute la vie de Jean-Charles est marquée par cet engagement, corps et âme au service des autres, au service du combat communiste et du Parti communiste français pour lequel jusqu'à ces derniers instants de vie, il aura tout donné.

Parmi les nombreuses responsabilités que Jean-Charles Nègre a exercées à l'international comme au plan national, Montreuil, la Ville, ses habitant.es ont toujours eu une place primordiale.

Conseiller municipal de 1989 à 2008, conseiller général de Montreuil-Est pendant plus de 10 ans, Vice-président du Département, réélu conseiller municipal en 2014 à mes côtés, Vice-président d'Est Ensemble à l'aménagement et conseiller métropolitain, Jean-Charles n'a jamais cessé de se battre pour faire avancer notre territoire, valoriser et faire reconnaître ses richesses humaines et culturelles et sans cesse défendre ses habitant.es.

Jean-Charles aimait profondément Montreuil.

Ce soir, je suis triste. Profondément triste.

Jean-Charles était un ami cher. Jean-Charles était un repère politique, un phare toujours debout dans la tempête, réconfortant, prévenant, sans jamais mâcher aucun de ses mots... l'intérêt général comme boussole, le cœur sur la main, toujours battant.

Ce soir, ce fier cœur a cessé de battre. Son esprit de lutte, son combat, son engagement, sa générosité ne nous quittent pas.

Jean-Charles, mon ami, notre ami, mon cher ami, tu nous manques.

Après la fin du confinement, lorsque cela sera possible, un hommage public sera rendu à Jean-Charles Nègre. Pour que chacune et chacun puisse lui témoigner toute son affection, un livre d'or numérique est à votre disposition 

 http://jeancharles-negre.fr/