[Communiqué] Montreuil ouvre un grand débat populaire sur la place de l'animal en ville lors de la Journée mondiale des animaux Dimanche 4-10-20

Le mardi 29 septembre 2020

Montreuil s'associe à la Journée mondiale des animaux du dimanche 4 octobre en ouvrant un grand débat populaire autour de la place de l'animal en ville.


Ces dernières années, Montreuil a porté une attention particulière à la présence de l'animal en ville en s'efforçant d'agir en faveur des animaux de compagnie, source d'apaisement et d'évacuation du stress mais aussi compagnon d'apprentissage des jeunes enfants qui découvrent et se structurent au contact d'un véritable animal : expérimentation sur la présence d'un animal domestique au contact des enfants d'une crèche municipale, mise en place de poulaillers pédagogiques dans deux écoles maternelles, ateliers autour des nichoirs à oiseaux, recours à l'éco-pâturage pour l'entretien des espaces verts communaux, soutien à l'association Chats des rues et à son refuge.

Pour aller encore plus loin, Patrice Bessac, maire de Montreuil a reconduit l'interdiction des cirques avec animaux, a intégré au Plan Local d'Urbanisme un chapitre sur la hauteur des clôtures et limites séparatives pour permettre le passage de la petite faune (hérisson, lapin, belette) et a nommé, courant 2019, une « médiatrice de l'animal en ville » afin de participer au respect de la vie animale et à la diminution des conflits liés à la présence d'animaux en milieu fortement urbanisé sans oublier un travail d'information et d'orientation face aux cas de maltraitance animale.

Aujourd'hui, il s'agit de franchir une étape supplémentaire et de porter l'attention de Montreuil au-delà de l'animal domestique.

Après l'introduction de menus végétariens dans les cantines scolaires, le Maire de Montreuil a souhaité, dans le cadre du nouveau mandat, poser un acte fort et encore limité en Île-de-France, en s'entourant de deux élues en charge de la question animale. Catherine Dehay, adjointe déléguée aux parcs, à la nature et à l'animal en ville, à la végétalisation et aux jardins citoyens et Marie-Hélène Carlier, conseillère municipale.

Le dimanche 4 octobre, Journée mondiale des animaux, Montreuil veut ouvrir le débat avec les Montreuilloises et Montreuillois autour de l'éthique animale, du bien-être et de la souffrance animale. A l'occasion d'un colloque, conçu comme une véritable université populaire, permettant de faire œuvre de pédagogie, seront abordées, par des scientifiques, des élus et des militants de la cause animale, les thématiques de la discrimination qui touche aussi les animaux et dont le processus est toujours le même notamment celui de l'emploi d'un vocabulaire discriminatoire ; de la spécificité du droit qui classe les animaux dans la catégorie des choses ou des biens et de la culture de paix entre les humains et les animaux.

Catherine Dehay, l'adjointe au Maire notamment en charge de la nature et de l'animal en ville, souhaite, avec ce premier colloque, « donner matière à penser, en fondant l'action municipale sur la réflexion afin que la dignité animale et la bienveillance envers tous les animaux présents en ville, progressent par la connaissance et non la contrainte ».

Ce colloque lancera la démarche coopérative de rédaction collégiale et collective d'une Charte de l'animal en ville, réunissant élus, agents du service public et citoyens afin d'avancer vers des comportements plus éthiques à partir du recueil des bonnes idées, du souhaitable, du faisable et le non réalisable. Pour Catherine Dehay, « faire évoluer les pratiques autour du refus de l'exploitation animale c'est redonner à tout être vivant la place à laquelle il a le droit et c'est une véritable révolution politique ».

Colloque Éthique animale, dimanche 4 octobre, salle des fêtes de l'Hôtel de ville, de 13h30 à 17h30, entrée libre.

Au programme :

→ Le spécisme est une discrimination comme les autres

Table-ronde animée par Marie-Claude Marsolier, directrice de recherche au MnHn. Laboratoire d'Éco-anthropologie et Ethnobiologie CNRS/MNHN/Université Paris Diderot
Avec Mama Doucoure, conseillère municipale déléguée au droit des femmes, à la lutte contre les violences faites aux femmes et contre les discriminations, qui affirmera sa volonté de porter le spécisme en tant que discrimination.

→ "Les animaux sont soumis au régime des biens". La fiction juridique à l’épreuve du réel

Table-ronde animée par Florence Burgat, philosophe, directrice de recherche (INRAE/ENS)

→ La condition animale dans la perspective d’une politique de civilisation et de culture de paix

Table-ronde animée par Taylan Coskun, conseiller régional

En présence de Patrice Bessac, maire de Montreuil et de Catherine Dehay, adjointe au Maire, déléguée aux parcs, à la nature et à l’animal en ville, à la végétalisation et aux jardins citoyens

Contact presse :

Barbara Lux, attachée de presse du Maire Patrice Bessac / 06.80.51.66.26 – barbara.lux@remove-this.montreuil.fr
Jean Tilloy, attaché de presse de la Ville de Montreuil / 06.63.12.85.10 / 06.30.71.80.07 / 01.48.70.60.38 – jean.tilloy@remove-this.montreuil.fr