[Communiqué] Mise à l'abri pour la période hivernale et déclenchement du plan grand froid

Solidarités Le mardi 13 décembre 2022

Montreuil agit pour venir en aide à des femmes et des hommes sans-abris en mobilisant deux gymnases municipaux.

 Mise à l'abri pour la période hivernale et déclenchement du plan grand froid


Ce lundi 12 décembre, la Préfecture de Seine-Saint-Denis a déclenché en fin d'après-midi le plan grand froid lui permettant de réquisitionner des lieux de mise à l'abri pour des personnes vivant à la rue. Montreuil est l'une des quatre villes de Seine-Saint-Denis à accueillir, dès ce mardi 13 décembre, à 17h, quarante hommes seuls, à la rue. Le Centre Communal d'Action Sociale et le service des sports de la Ville de Montreuil coordonnent depuis ce week-end l'ouverture d'un gymnase municipal chauffé. Il a été réaménagé et est géré par Cité Caritas.

Au-delà de ce plan grand froid et de cette réquisition, la ville de Montreuil va contribuer une fois encore à la solidarité hivernale envers celles et ceux qui se retrouvent à la rue.

Depuis plusieurs années, Montreuil fait le constat de l'absence d'appel à projets dans le cadre des « mesures hivernales » de l’État. Aussi, en partenariat avec la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Hébergement et du Logement (DRIHL 93), Montreuil ouvre de façon volontaire, à compter de ce jeudi 15 décembre et pour une durée de 6 semaines, un gymnase municipal aménagé afin de renforcer les capacités d'accueil et de mise à l’abri les personnes à la rue, en rupture et privées d’hébergement.

Ce dispositif dépasse la simple mise à l’abri en créant les conditions d’un véritable accompagnement afin d'éviter un retour à la rue et s'inscrit dans la continuité des nombreuses politiques de solidarité mises en œuvre à Montreuil (notamment les capacités en hébergement d'urgence ouvertes toute l'année sur son territoire communal).

Ce dispositif dépasse la simple mise à l’abri en créant les conditions d’un véritable accompagnement afin d'éviter un retour à la rue et s'inscrit dans la continuité des nombreuses politiques de solidarité mises en œuvre à Montreuil (notamment les capacités en hébergement d'urgence ouvertes toute l'année sur son territoire communal).

Cet effort de solidarité renforce durant l’hiver les capacités d’accueil coordonnées par le 115, complète les places d'hébergement d'urgence déjà existantes à Montreuil et surtout, permet à chaque personne accueillie d'être prise en charge par un dispositif d’accompagnement avec des travailleurs sociaux.

Pour la cinquième année consécutive, Montreuil fait le choix d'accueillir volontairement, dans un gymnase de la Ville, des femmes isolées, pour une capacité d'hébergement d'urgence de 25 personnes en simultanée. Il est accessible uniquement via une orientation par le 115, est ouvert de 18h à 10h du matin. Chaque personne accueillie y bénéficie d’un accès facile aux sanitaires (toilettes et douche) et d’un lieu de repos équipé d’un lit, de couvertures et de duvets « grand froid » ; de chaleur et de réconfort ; d’un repas du soir, d’un petit déjeuner et d’un kit d'hygiène et de douche.

Ce dispositif de mise à l'abri est coordonné par le CCAS de Montreuil, en lien avec le 115 et le SIAO 93. De nombreux services municipaux sont impliqués (centres municipaux de santé, sports, bâtiments, propreté des bâtiments, économat, atelier, téléphonie, tranquillité publique, etc.). La contribution essentielle des partenaires de la Ville se traduit par l'action d'écoute et d'évaluation des situations individuelles par des travailleurs sociaux de Cité Caritas, d'une équipe d'Emmaüs Alternatives présente en soirée et toute la nuit. La journée, les femmes hébergées seront recueillies dans les accueils de jour d'Emmaüs Alternatives et de Cité Caritas et orientées pour des consultations médicales dans les Centres municipaux de santé de Montreuil. L'objectif de cet accompagnement est d'éviter le retour à la rue des personnes prises en charge à l'issue de la période hivernale.

Au cours de l'hiver 2021-2022, les personnes prises en charge ont pu être orientées, à la fermeture du gymnase, vers des centres d’hébergement d’urgence, des dispositifs « lit halte soin santé » ou des centres d’hébergement et de réinsertion sociale. Leur accompagnement a également permis d’entamer un suivi de leurs problématiques de santé et d'accès aux droits.

Année après année, la mobilisation de Montreuil reste forte.

Contact presse :

Jean Tilloy, attaché de presse de la Ville de Montreuil / 06.63.12.85.10 / 06.30.71.80.07 / 01.48.70.60.38 - jean.tilloy@remove-this.montreuil.fr