Les sentiers de la biodiversité

Écrin de verdure composé de jardins cultivés et de parcelles boisées, le site des Murs à Pêches est un haut lieu de la culture montreuilloise. La Ville a décidé de le réinvestir pour le sauvegarder, le libérer de ses mésusages et l’ouvrir au public. Elle s’appuie pour cela sur un projet d’aménagement léger et respectueux du site et des usages qualitatifs déjà en place : la mise en oeuvre de "Sentiers de la biodiversité"

Cofinancement du Fonds Européen de Développement Économique et Régional (FEDER)

Ce projet a été financé par le fonds européen de développement régional.

Les sentiers de la biodiversité

Les sentiers de la Biodiversité sont définis par l’ensemble des cheminements et des sentes permettant de parcourir le coeur du site des Murs à pêches.
Comme les venelles et traverses, ils réactivent des parcours perdus au fil de la dégradation du quartier, notamment celui associé au ru Gobétue. Ils donnent accès (physique ou visuel) à un chapelet d’espaces qui sont autant de milieux différents accueillant la flore francilienne.
Le parcours qu’ils définissent est le support d’une découverte didactique de la biodiversité du bassin parisien, en lien avec l’histoire du site et grâce à des mobiliers et supports d’information adaptés.

Le ru Gobétue

Le projet de renaturation du ru Gobétue constitue un élément structurant du projet de sentiers de la biodiversité. Il répond à la fois à des enjeux de préservation et développement de la biodiversité, d’amélioration de la gestion de l’eau sur le territoire et de découverte par le public d’un site écologique et paysager remarquable mais aujourd’hui encore très dégradé et peu accessible.

C’est un élément structurant du projet d’ensemble car il permet de recréer des circulations en coeur de site de renforcer la biodiversité présente en l’enrichissant par la restauration d’un milieu aquatique.

Entamés durant l'été 2018, les travaux de remise en valeur du ru Gobetue menés par la ville sur les parcelles de terrains situées à l'arrière de la Maison des Murs à Pêches ont permis de rendre à nouveau visible le cours d'eau.

1300 m3 de déchets accumulés depuis des années au fond de plusieurs parcelles laissées à l'abandon ont ainsi été évacués pour protéger et renaturer le ru Gobétue.

Il est désormais possible aujourd'hui, grâce à ces travaux, de rejoindre le jardin pouplier depuis le ru. Par ailleurs les études et les interventions destinées à comprendre le fonctionnement du ru continuent également.