Le Foyer Bara

 

Un an après leur mise à l’abri des locaux dangereux et insalubres de l’ancien foyer Bara en septembre 2018, les résidents ont rejoint le site d’hébergement provisoire rue de Rosny. Leur déménagement des anciens locaux de l'AFPA vers le nouveau site est intervenu courant novembre 2019.

Deux résidences sociales ont déjà été ouvertes en 2015 et 2016. Depuis deux ans, la ville de Montreuil propose à l’État d’utiliser les locaux vides de l’AFPA, situés à Montreuil et propriété de l’État, afin d’héberger de façon temporaire les derniers résidents dans des conditions décentes.

Malgré les alertes répétées et les propositions faites par la ville, l’État est resté sourd. Face à cette défaillance de l’État et pour répondre aux conditions de vie des résidents, travailleurs migrants en grande majorité, le maire de Montreuil a pris ses responsabilités et fait valoir son pouvoir de réquisition.
 

Retrouvez ci-dessous les articles de presse, les communiqués et les documents juridiques concernant le Foyer Bara :

Sur les réseaux

Reportage vidéo sur la situation du Foyer Bara : le mercredi 26 septembre 2018 au matin, les résidents avaient trouvé refuge dans les anciens locaux de l’AFPA. 

Reportage photos dans les anciens locaux de l'AFPA réquisitionnés par le maire de Montreuil pour mettre à l'abri les résidents du foyer Bara, le mercredi 26 septembre 2018.