commentaires peut être à marquer.

Ville de Montreuil

La vie des quartiers

Carte Montreuil

Liens utiles


Vous êtes ici : Accueil  >  Solidarités >  Solidarité internationale et coopération >  Coopération décentralisée >  Coopération avec le village de Beit Sira (Palestine) >  L’appui à la création d’un service commun de gestion de l'eau
Voir les commentaires

(0)

Imprimer la page Envoyer à un ami

L’appui à la création d’un service commun de gestion de l'eau

Dès 2008, la ville de Montreuil s’est engagée à soutenir le projet de réhabilitation du réseau de distribution d’eau et d’amélioration de la gestion du service de l’eau à Beit Sira. Ce projet fait l’objet d’une convention de partenariat avec l’association AQUASSISTANCE, qui apporte depuis 2009 son expertise technique dans ce secteur.

En 2010, l’Autorité palestinienne s’engageait dans une réforme du secteur de l’eau prônant la création de services communs de l’eau. Parallèlement, le Ministère palestinien des Collectivités locales lançait une réforme institutionnelle visant à promouvoir le rapprochement intercommunal pour améliorer la gestion des services publics locaux en Palestine.

Afin de s’inscrire dans le cadre de ces deux réformes institutionnelles, les villes de Montreuil et de Beit Sira ont étendu leur projet aux trois communes voisines (Beit Liqya, Beit Nuba et Kharbata Al Misbah). Ce changement d’échelle du projet a permis de le faire évoluer en un projet d’appui à la création d’une intercommunalité.

Cette extension a permis d’obtenir le soutien de l’Agence française de développement (AFD) et de la Coopération technique belge (BTC), cette dernière soutenant la dimension institutionnelle dans le cadre de son programme d’appui à la décentralisation. Le projet bénéficie également du soutien financier de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie.

Les travaux de réhabilitation des réseaux d’eau doivent s’achever au printemps 2015. Le syndicat intercommunal (joint service council)  a été officiellement créée en septembre 2014. Le service commun de l’eau est la principale compétence transférée par les quatre communes, mais le syndicat doit également à terme devenir compétent en matière de gestion des déchets et de gestion foncière.

Ce projet, pilote en Palestine, permet de tester un modèle de rapprochement intercommunal qui préserve l’identité de chaque commune. En apportant son expertise technique et un appui institutionnel, la ville de Montreuil complète l’accompagnement de l’agence de coopération belge. En cela, ce projet témoigne de la complémentarité entre coopération bilatérale et coopération décentralisée.

(0) Commenter cette page.

Pas de commentaire

* - champ obligatoire

*
*
*

*
*