commentaires peut être à marquer.

Ville de Montreuil

La vie des quartiers

Carte Montreuil

Liens utiles


Montreuil - Budget Participatif, saison 2
Vous êtes ici : Accueil  >  Solidarités >  Solidarité internationale et coopération >  Coopération décentralisée >  Coopération avec le cercle de Yélimané (Mali)
Voir les commentaires

(0)

Imprimer la page Envoyer à un ami

Coopération avec le cercle de Yélimané (Mali)

Historique de la coopération

Depuis 1985, Montreuil et le cercle de Yélimané au Mali entretiennent des relations d’amitié et de coopération décentralisée, avec l’implication des migrants. 

L’Association pour le Développement du Cercle de Yélimané en France (ADCYF), créée en 1994, fédère les actions des ressortissants de Yélimané installés en France et favorise leur intégration.

Cinq Programmes de jumelage-coopération Montreuil-Yélimané ont été réalisés jusqu’en 2004, portant sur l’hydraulique, l’agriculture, l’élevage, l’environnement, l’appui au maraîchage, l’appui à la décentralisation, l’éducation et l’alphabétisation, la formation, l’hygiène, etc.

En 2004, le Programme d’Appui au Développement Durable de Yélimané (PADDY) a été lancé, un programme innovant et complexe élaboré dans un cadre qui dépasse celui de la coopération décentralisée pour s’articuler avec la coopération Sud-Sud (Mali-Vietnam). Impulsé en grande partie par Montreuil, le programme a bénéficié d’un engagement technique et financier des Etats malien, français et vietnamien, des collectivités et de la population locale, des ressortissants maliens en France, et de partenaires institutionnels internationaux. La 1ere phase du PADDY (2005- 2010) comportait un volet agricole et un volet renforcement institutionnel, pour accompagner le processus de décentralisation en cours au Mali. Après une évaluation de ce programme et de ses résultats, une deuxième phase est en réflexion.

Pour aider les collectivités maliennes à mettre en œuvre les compétences transférées dans le cadre de la décentralisation, le Syndicat Inter Collectivités Meraguemou, qui regroupe les communes et le Conseil de Cercle (équivalent d’un département français), a été créé en 2008. Ce service commun permet d’appuyer les collectivités dans leur maîtrise d’ouvrage et leurs recherches de financements.

Depuis 2010, le Syndicat Inter Collectivités Meraguemou est l’interlocuteur principal de la coopération décentralisée entre Montreuil et le Cercle de Yélimané.

Grâce à son enracinement, la coopération décentralisée entre Montreuil et le cercle de Yélimané a résisté à la période trouble qu’a connu le Mali depuis 2010 (insécurité et restriction des déplacements pour les Européens, occupation du Nord du pays et coup d’état en 2012). 

Présentation du cercle de Yélimané

Situé au nord-est de la région de Kayes, le cercle de Yélimané compte une population à forte dominance rurale (90%) de 180 000 habitants répartis sur une superficie de 5 676 Km ². Le climat est de type sahélien et les handicaps climatiques, géographiques (enclavement) et socio-économiques sont nombreux. Une partie de la population se trouve en migration dans les pays voisins du Mali mais aussi en France (à Montreuil en particulier). L’apport des migrants est considérable pour le développement du cercle et la survie des familles.

Le cercle est composé de 12 communes incluant 94 villages. Ces communes sont issues du processus de décentralisation malien amorcé dans les années 90. Les premières élections communales ont eu lieu en 1999. 

Les axes de coopération

L’appui institutionnel, par l’intermédiaire du Syndicat Inter Collectivités Meraguemou 

- formations des élus

- appui au renforcement des capacités des communes dans leur maîtrise d’ouvrage

- soutien aux services publics locaux de base tels que l’éducation et la santé

- réhabilitation, équipement et animation de la Maison de l’Amitié, centre de ressources pour les acteurs de la coopération avec Montreuil et siège du Syndicat Inter Collectivités Meraguemou, menée dans le cadre d’un chantier-école

La promotion féminine  

- soutien au réseau des femmes de Yélimané

- construction de la Maison des Femmes de Yélimané, en lien avec des associations montreuilloises (Maison des femmes, Associations des femmes maliennes de Montreuil)

La promotion des conditions d’un développement économique et agricole durable 

- appui à la création d’entreprises : mise en place d’un dispositif binational d’accompagnement de porteurs de projets à Montreuil (migrants) et à Yélimané, mené en partenariat entre la Ville, le Syndicat Inter Collectivités Meraguemou, l’ONG montreuilloise SIAD et l’ADCYF

- lutte contre la désertification : appui aux programmes mis en œuvre avec les migrants et les communes du cercle (projet de restauration des sols et de reboisement dans 6 communes du Cercle).

La mise en réseau des acteurs, l’appui aux initiatives des migrants, le développement d’activités d’échanges entre les territoires.

 

Ces actions entrent dans le cadre du programme triennal défini entre les partenaires et cofinnacé par le Ministère des Affaires étrangères et du développement international.
  

Partenaires financiers

  1. Ministère des Affaires étrangères et du développement international (MAEDI)
  2. Ambassade de France au Mali
  3. Région Ile-de-France (partenaire de la  Région de Kayes)
  4. Délégation de l’Union Européenne au Mali
  5. Agence pour le Développement Rural de la Vallée du Fleuve Sénégal (ADRS)

  

Partenaires techniques

  • Association pour le Développement de Yélimané en France (ADCYF)
  • Service International d’Appui au Développement (SIAD)
  • Maison des Femmes de Montreuil
  • Association des Femmes Maliennes de Montreuil
  • Agence pour le Développement Durable de Yélimané (ADDY)
  • Comité Local de Jumelage de Yélimané

(0) Commenter cette page.

Pas de commentaire

* - champ obligatoire

*
*
*

*
*