commentaires peut être à marquer.

Ville de Montreuil

La vie des quartiers

Carte Montreuil

Liens utiles


Montreuil - Budget Participatif, saison 2
Montreuil est notre jardin
Vous êtes ici : Accueil  >  Tout l'agenda >  Agenda
Voir les commentaires

(0)

Imprimer la page Envoyer à un ami

Agenda

Un jour aidant, un jour aidé, tous concernés !

Personnes âgées, Seniors, Fil info / jeudi 28 septembre 2017 16:57

Le temps fort de la Semaine bleue, la semaine nationale des personnes âgées et retraitées, qui se tient du 2 au 8 octobre, aura lieu le samedi 7 avec une journée autour des aidants, ces personnes qui consacrent leur temps à un proche malade, en situation de handicap ou de dépendance. Trois témoignages de ceux qui ont fait le choix de prendre soin de leurs proches.

"T’as vu les parents ? Et la soeur Simone ?" Chaque jour, Blanche 90 ans, répète les mêmes questions à sa fille qu’elle ne reconnaît plus. Celle dont les frontières du temps s’estompent comme les mots, les visages et les prénoms, ne distingue plus le jour de la nuit. Blanche dort le jour. Beaucoup. Et vit la nuit. Pas facile pour Catherine qui cumule son “devoir de fille” comme elle dit, avec une activité professionnelle. A la disparition de son père, il y a quatre ans, la Montreuilloise a dû déménager chez sa mère qui ne peut plus vivre seule.

Une vie sans repos ni répit

Mireille aussi a "peur de laisser" son mari qui cumule les accidents de santé depuis cinq ans. Si Mireille, 62 ans, refuse le placement d’Emile en institution, ce n’est pas une question financière. Plutôt de "conscience. Et quand mes enfants me sermonnent, je leur réponds que je m’occupe de mon mari comme eux de leurs enfants !" Pourtant toute la vie de Mireille tourne désormais autour d’Emile, 67 ans. Une surveillance 24h/24. De l’aide, la Montreuilloise en reçoit principalement de l’un de ses fils. Du répit, elle en trouve quand Emile peut se rendre à l’accueil de jour du Pré-Saint-Gervais. Pour le reste : la toilette, les repas, les sorties… C’est elle. Contrairement à Mireille, Catherine endosse seule le rôle d’aidante familiale. Elle ne reçoit aucun soutien de sa soeur qui refuse même de faire entrer leur mère en maison de retraite pour la soulager. Si Catherine pensait pouvoir s’en sortir seule au début, son quotidien est vite devenu un calvaire. Certes, trois aides ménagères prennent le relai lorsque Catherine travaille. Mais après 18 heures et le week-end, c’est elle qui s’occupe intégralement de sa maman. Sans compter les jours de congés qu’elle doit poser pour emmener Blanche à ses rendez-vous médicaux et autres. Quant à Yves, son soutien auprès de sa femme non-voyante, il le résume en une phrase : "elle me dit, tu es mon chien-guide", pour résumer l'attention de tous les instants de ce mari aimant dans chaque tâche du quotidien du couple.

Un pas pour la reconnaissance du statut d’aidant

Depuis le 1er janvier, ces aidants aimant peuvent toutefois bénéficier du congé de proche aidant permettant aux salariés de s’absenter pour venir en aide à un proche malade, en situation de handicap ou de dépendance. Sauf qu’il est non rémunéré. La loi d’adaptation de la société au vieillissement prévoit en revanche pour les aidants un droit au répit sous la forme d’une aide financière de 500 € par an. Mais "droit au répit ne vaut pas soutien", relativise Estelle Mayart, responsable du service Personnes âgées et du Centre local d'information et de coordination gérontologique-Annie-Girardot (Clic). En outre cette somme est loin de couvrir l’ensemble des frais pour accompagner une personne sur le long terme. D’ailleurs il arrive souvent que Blanche doive compléter avec ses propres deniers l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) qu’elle perçoit du département pour payer ses prestations de services à la personne. Il existe probablement d’autres aides pour elle, malheureusement Catherine ne trouve ni le temps, ni l’énergie de se renseigner. D’où la journée du 7 octobre qui vise à informer sur les aides matérielles, humaines, financières, psychologiques, accueils temporaires… Parce que nous sommes aussi tous susceptibles un jour d’aider un proche dépendant, ou de voir notre vie basculer à cause de la maladie, de la vieillesse ou du handicap.

Anne Locqueneaux

Retrouvez cet article dans Le Montreuillois n°41, à paraître

 

 

Pour en savoir plus

> Le programme de l'événement "Un jour aidant, un jour aidé : tous concernés !", le 7 octobre de 10 h à 18 h 30 avec exposition, rencontres, tables rondes, ateliers créatifs. Place Jean-Jaurès.

> L'événement Facebook

> La page dédiée "Les aidants"

Publier un événement

Les associations inscrites sur montreuil.fr peuvent publier leurs événements dans l'agenda en ligne.

>> Se connecter à mon compte

Septembre - 2017
D L M M J V S
  01 02
03
04
05 06 07 08 09
10 11 12 13
14
15
16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26
27
28 29 30

Le Montreuillois 
MonstreuilScope Retrouvez tous les 15 jours une sélection d'évenements dans le cahier central du journal de la ville.