commentaires peut être à marquer.

Ville de Montreuil

La vie des quartiers

Carte Montreuil

Liens utiles


Voir les commentaires

(0)

Imprimer la page Envoyer à un ami

A Montreuil, le 1er Prix Tignous remis à Giemsi et la 1ère Bourse Tignous à Sylvain Priam

/ Publié le vendredi 22 septembre 2017 19:30

Chloé Verlhac, le Maire de Montreuil, Patrice Bessac, Alexie Lorca, adjointe au Maire en charge de la Culture, en partenariat avec l’hebdomadaire Marianne, ont remis le 1er Prix Tignous du dessin de presse politique francophone et la 1ère Bourse Tignous à un jeune artiste de Montreuil, ce vendredi 22 septembre, au sein du centre d'art contemporain de Montreuil renommé Centre Tignous d'Art contemporain.

A télécharger ci-dessous : Dossier de presse complet ainsi que les dessins et photos des lauréats, en haute définition

 

 

Ce prix est une réponse collective et militante à la nécessité de donner du sens aux nombreux discours prononcés à la suite des attaques meurtrières de 2015.

 

Cette réponse, la Ville de Montreuil la puise de façon évidente dans l’art et la culture, ancrés profondément dans son ADN. « Le Prix et la Bourse Tignous sont des symboles qui continuent de faire vivre l'esprit libre et impertinent de Tignous, et sa volonté de susciter des vocations chez les jeunes générations, de perpétuer l’esprit subversif de Charlie Hebdo déjà présent à Montreuil » souligne Patrice Bessac, le Maire de Montreuil.

 

Le dessinateur Tignous, assassiné dans l’attaque des locaux de Charlie Hebdo, était un Montreuillois fortement investi dans sa ville, notamment auprès de jeunes collégiens et lycéens qu’il avait croqués lors d’ateliers d’expression, pleins d’humour et de culture, à la bibliothèque Robert-Desnos. Aux ados de Montreuil, il a su montrer la force d’un dessin qui réussit à exprimer, en peu de traits, ce qu’un texte peine parfois à énoncer. « C'est toute la puissance d’une seule image : nous choquer un peu, nous questionner, raconter le monde » ajoute le Maire de Montreuil.

 

C'est pour rappeler l'engagement de Tignous auprès de la jeunesse, qu'est également remise la 1ère Bourse Tignous afin de marquer le soutien de la Ville de Montreuil pour le travail d’un jeune artiste, sur la base des valeurs que Tignous défendait ardemment.

 

Au cours de la même soirée du vendredi 22 septembre, la Ville de Montreuil rebaptise son centre d'art contemporain situé au 116 rue de Paris, en Centre Tignous d'art contemporain.

 

Pour cette 1ère édition, 37 dessinateurs et dessinatrices ont déposé leur candidature au Prix Tignous du dessin de presse politique francophone et 3 jeunes Montreuillois à la Bourse Tignous.

 

Le "Prix Tignous" du dessin de presse politique francophone.

Le Prix Tignous est ouvert à tous les dessinateurs professionnels de plus de 18 ans ayant publié dans la presse francophone au cours de l’année 2016.

 

La statuette du Prix

La statuette « Le bonhomme au gros nez » reproduit sous la forme d'un trophée un des personnages dessiné par Tignous. Créée par Thierry Garance (réalisateur de la série animée Pandas dans la brume), cette statuette reproduite par l'artiste montreuillois Antonin, est remise au lauréat le 22 septembre.

 

La "Bourse Tignous" est quant à elle décernée à un jeune artiste de Montreuil.

Il s’agit d’un concours de dessin (toutes techniques) autour du thème « Arts et cultures en liberté ». Ce concours, ouvert à tous les jeunes de Montreuil, âgés de 18 à 25 ans, est récompensé par la Ville de Montreuil, d’une bourse d’un montant de 1 000 €. Le ou la jeune lauréat(e) bénéficie aussi d’un accompagnement artistique par le Centre d’art contemporain de Montreuil, Le 116 rebaptisé Centre Tignous d'art contemporain, où ses œuvres seront exposées au cours de la saison 2017-2018.