commentaires peut être à marquer.

Ville de Montreuil

La vie des quartiers

Carte Montreuil

Liens utiles


Montreuil - Budget Participatif, saison 2
Vous êtes ici : Accueil  >  La ville >  Histoire de la ville >  Montreuil au Moyen Âge >  Les origines du nom de Montreuil
Voir les commentaires

(0)

Imprimer la page Envoyer à un ami

Les origines du nom de Montreuil

 

 

Musterolium, Mosteriolum, Mousterolium, Monsterolium, Monsteriolum, Musteriolum, Musterolum, Monsterolum et Monasteriolum, voilà certains des noms qu'aurait porté le village au XIIe et XIIIe siècle, d'après certaines sources. Par la suite, il prendra la forme de Monsteriolo, terme attesté en 1535 dans le plus ancien volume des registres paroissiaux conservé aux Archives municipales de la ville de Montreuil, avant de devenir en français " Monstreuil ", mentionné dans un registre paroissial de 1620, puis " Montreuil ".

Acte de baptême de 1535, extrait du registre des baptêmes, mariages et sépultures, de 1535 à 1550, série GG © Archives municipales de la ville de Montreuil
Acte de mariage de 1620, extrait du registre des baptêmes, mariages et sépultures, de 1596 à 1620, série GG © Archives municipales de la ville de Montreuil

 

Il est admis que Montreuil tire son nom du mot latin monasteriolum, signifiant " petit monastère " ou " petite église ". Dès le VIIIe siècle, une charte atteste de la présence d'un village à Montreuil, constitué autour d'un petit monastère implanté à la place de l'église actuelle, et qui englobe une partie du Vincennes et du Bagnolet d'aujourd'hui, sous le nom de Monasteriola.

Ce village établi autour d'un lieu de culte a dû servir de paroisse aux habitants et n'a cessé de croître en importance.

Montreuil ou Montreuil-sous-Bois ?

La commune de Montreuil est parfois appelée  « Montreuil-sous-Bois ». Jusqu’au XVIIIe siècle, le toponyme « Montreuil-sur-le-Bois » est employé, car Montreuil se situe au nord du bois de Vincennes. Au terme des délibérations du conseil municipal du 12 juillet 1951, le nom de « Montreuil-sous-Bois » est officiellement abandonné au profit de « Montreuil ». Le maire communiste Daniel Renoult explique alors qu’il n’y a jamais eu de bois à Montreuil et que Montreuil étant la plus grande des villes portant ce nom, elle n’a pas besoin d’ajouter cette pseudo-précision pour se distinguer des autres. 

La loi du 18 juillet 1964, portant sur la réorganisation de la région parisienne, officialise cette décision. 

Délibération du 12 juillet 1951, extraite du registre des délibérations du conseil municipal du 7 mars 1951 au 21 mai 1952 © Archives municipales de la ville de Montreuil
Délibération du 12 juillet 1951 extrait du registre des délibérations du conseil municipal du 7 mars 1951 au 21 mai 1952 © Archives municipales

(0) Commenter cette page.

Pas de commentaire

* - champ obligatoire

*
*
*

*
*