commentaires peut être à marquer.

Ville de Montreuil

La vie des quartiers

Carte Montreuil

Liens utiles


Vous êtes ici : Accueil  >  Environnement >  Espaces verts et jardins >  On sème à Montreuil
Voir les commentaires

(0)

Imprimer la page Envoyer à un ami

On sème à Montreuil

Roses trémières devant la façade d'un habitant "On sème à Montreuil"

Végétaliser sa rue : c'est permis !

La ville de Montreuil souhaite contribuer à protéger et développer la nature sous toutes ses formes (parcs, squares, jardins).  Pour les petits espaces de la voirie (jardinières, pieds d'arbres, interstices de trottoirs), elle invite (ou autorise !) les habitants à devenir acteurs du cadre de vie en s'appropriant ces espaces tout en renforçant la convivialité entre les habitants. Il s'agit de repérer un espace à proximité de son lieu d'habitation, d'y laisser s'épanouir la végétation sauvages, d'y semer des graines ou d'y planter des fleurs. Cette démarche vise à accueillir la biodiversité en ville (insectes, oiseaux, hérissons, coccinelles, papillons…) en installant des trames vertes ou "continuités écologiques", à mieux faire accepter les plantes spontanées et à inciter chaque habitant à ne pas utiliser de pesticides (au 1er janvier 2019, la vente des pesticides chimiques sera interdite aux particuliers).

Ces petits espaces jardinés devant chez soi permettent de limiter :
- les infiltrations d’eau dans les sols (les végétaux absorbent l’humidité au pied des murs et assurent une protection contre les pluies),
- l'effet d'ilot de chaleur urbain (les plantes retiennent le rayonnement solaire et augmentent le taux d’humidité dans l’air),
- la pollution atmosphérique (les murs de végétaux ont un effet dépolluant, ils fixent les poussières et certaines particules polluantes),
- la détérioration de certains lieux (tags indésirables…) grâce à des plantes grimpantes notamment.

Le choix des végétaux

Les espaces pris en charge doivent être plantés prioritairement de plantes à fleurs pollinisatrices et de variétés locales. Certaines plantes et arbres sont à proscrire en raison de leur système racinaire très développé ou en pivot pouvant provoquer des dommages aux revêtements du trottoir et aux réseaux souterrains. Pour les mêmes raisons, certaines graines spontanées amenés par les oiseaux ou le vent (frêne, saule, ailante…) sont à arracher dès qu’elles apparaissent. 

Différentes plantes se plaisent dans une terre pauvre et peu profonde, voire sèche : mauves, roses trémières, sédums, euphorbes, thym, bulbes, rampantes... De même, certaines plantes s’accommodent d’un faible ensoleillement : fougères, aspérule, campanules, fraises des bois…

Le semis, la plantation

La mise en place peut se faire par plantation de jeunes plants, de boutures ou de semis. Lorsque l’espace jardiné est au pied d’un arbre, les espèces plantées ne doivent pas nuire à son développement ; un espace de 10 cm autour du tronc de l’arbre doit être préservé de toute intervention afin de prévenir tout risque de blessure.

L'entretien

La ville vous fait signer un "Contrat de parrainage des petits espaces On sème à Montreuil"  dans lequel vous vous engagez à un entretien minimum. Cela comprend, si nécessaire, l’arrosage, le désherbage, la taille des grimpantes. Les participants sont invités à se rapprocher des autres planteurs de leur quartier pour organiser la régularité des arrosages. L’eau ne doit pas être gaspillée : des arrosages de reprise doivent être effectués dans les semaines qui suivent la plantation, suivis d’arrosages de soutien en été (en moyenne une fois par semaine maximum).
Le désherbage doit se faire par le biais de méthodes douces et de remèdes naturels qui respectent les équilibres écologiques (par exemple, favoriser l’existence des prédateurs des parasites) et surtout sans pesticides dont des études scientifiques montrent les effets très nocifs sur toute la chaîne de la biodiversité et sur la santé de l'homme. Les tiges sèches de l'année précédente doivent être retirées au plus tard pendant l'hiver. Les habitants doivent veiller à ce que papiers et détritus ne s'accumulent pas sur ces plantations.    

Soutien de la ville

La ville vérifie la faisabilité du projet et peut donner des conseils sur le choix des espèces.
Elle peut vous autoriser à faire un éventuel découpage d’un trottoir (max 15 cm de profondeur sur 15 cm de large) et, si nécessaire, apporter de la terre végétale et/du broyat et des graines. Elle met à disposition des affichettes permettant de signaler la présence d’espaces jardinés volontairement afin d’informer les agents du service Propreté Urbaine et les usagers de la voie pour les inviter au respect de ces espaces.
Attention : ces espaces restent susceptibles d'être déplacés voire supprimés si la récupération de l’espace par les services publics s’avère nécessaire.

Les Montreuillois n’ont pas attendu cette opération "On sème à Montreuil" pour embellir leur cadre de vie et en faire profiter leurs voisins. Si, vous aussi, vous souhaitez devenir acteur de ce projet, merci de ne pas oublier de prendre des photos avant/après et de les envoyer : certaines pourront être déposées sur cette page (les photos exposées ici y sont toutes montreuilloises).

En savoir plus : un nombre de plus en grand de villes propose ce type de démarche : Lyon, Rennes, Lille, Roubaix, Blois, ... New York et d'autres !

Selon l’enquête Le jardin un bien social à partager, 7 Français sur 10 estiment qu’il n’y a pas assez de végétal en ville.

Contact : onseme(at)montreuil.fr ou 01 48 70 67 94

 

On sème à Montreuil

Consulter et télécharger la plaquette d’information « On sème à Montreuil »

Les boutons en haut à droite vous permettent d’imprimer, télécharger et visualiser en plein écran.

Troc jardins

Favorisons par l’échange et le don, la libre circulation des graines et des végétaux.

(0) Commenter cette page.

Pas de commentaire

* - champ obligatoire

*
*
*

*
*