commentaires peut être à marquer.

Ville de Montreuil

Vous êtes ici : Accueil  >  Environnement
Voir les commentaires

(0)

Imprimer la page Envoyer à un ami

Le programme européen Music




Qu'est-ce que Music ?

L'acronyme "MUSIC" signifie en anglais "Mitigation in Urban areas : Solutions for Innovative Cities" (Lutter contre le changement climatique dans les territoires urbains: des solutions pour des villes innovantes).

C'est un projet mené dans le cadre du Plan Climat Energie Territorial de la Ville.

Les objectifs

Une réduction de 20 % des émissions de gaz à effet de serre, une augmentation de 20 % de la part des énergies renouvelables et une hausse de 20 % de l’efficacité énergétique : voici l’ambitieux programme de l’Union européenne en matière d’énergie et de changement climatique pour 2020. 

Ces objectifs ne peuvent être atteints sans la contribution des villes européennes : plus de 70 % de la population européenne vit dans des métropoles et plus de la moitié des émissions de dioxyde de carbone (CO2) provient des zones urbaines.

Les villes jouent donc un rôle central dans la réduction des émissions de CO2 et l’atténuation des effets du changement climatique. Les "gouvernements locaux", au plus proche des citoyens, bénéficient d’une situation privilégiée pour comprendre les préoccupations locales. 

 

Cinq villes d’Europe pour un projet innovant

Cinq villes d’Europe du nord-ouest collaborent et échangent leurs expériences au sein du projet MUSIC sur la façon de mettre en place une transition énergétique sur leur territoire. 

Aberdeen en Ecosse, Gand en Belgique, Ludwigsbourg en Allemagne, Rotterdam au Pays-Bas et Montreuil sont convaincues que la mise en place de cette transition requiert d’abord des innovations sociales et institutionnelles. 

Des solutions énergétiques viables impliquent une nouvelle manière d’envisager les économies d’énergies et de nouveaux modes de collaboration entre les différentes parties prenantes de la ville. 

Une contribution active de la part des secteurs publics et privés, des associations et des citoyens est nécessaire pour véritablement mettre en œuvre cette politique énergétique.

Ce projet est mené d’octobre 2010 à juin 2014 et cofinancé par le programme Interreg IVB NWE.

 

Trois types d’innovations

Le projet MUSIC est centré sur trois types d’innovations

 

  • l’utilisation des données du Système d'Information Géographique (SIG) pour la réduction des émissions de CO2 et l’adaptation au changement climatique (cartographie énergétique en zone urbaine)
      
  • des projets pilotes de réduction des émissions de CO2 dans les bâtiments publics
      
  • une innovation relative au mode de coopération entre les différents acteurs locaux pour la transition énergétique, suivant une méthode dite de "gestion de la transition"

 

Développement d’outils SIG pour l’élaboration d’une cartographie énergétique et climatique urbaine

Les experts du CRP Henri Tudor doivent concevoir un système d’information permettant d’intégrer des données énergétiques et climatiques dans les systèmes d’information géographique et de planification urbaine. 

Ces données permettront de mieux cerner les mesures et les stratégies de réduction des émissions de CO2 les plus efficaces et leur localisation. 

Ce système développé en "open source" doit permettre des comparaisons entre villes et régions d’Europe. 

A Montreuil, le SIG portera sur l’identification et la prévention des îlots de chaleurs urbains (ICU) accentués par le changement climatique.

 

Projet pilote : un groupe scolaire à énergie positive

A Montreuil, le projet pilote est la construction de la nouvelle école à énergie positive avenue de la Résistance. L’opération vise des performances environnementales et énergétiques particulièrement ambitieuses. 

Le programme a été conçu pour atteindre l’objectif dit "ZEN" : zéro consommations tous usages, zéro déchets nucléaires et zéro émissions de CO2 sur les consommations tous usages. 

Le bâtiment sera à énergie positive, c’est à dire que, en bilan annuel, la consommation énergétique tous usages confondus (et pas seulement sur les usages réglementés) est couverte par des énergies renouvelables "locales". 

Elle produira autant d’énergie qu’elle en consommera et elle compensera autant de gaz à effet de serre qu’elle en émettra. Pour y parvenir, l’isolation sera fortement poussée, toutes les pertes de chaleur récupérées, les besoins énergétiques (chauffage, éclairage, ventilation, rafraîchissement, informatique, restauration) réduits de façon draconienne au strict minimum, notamment grâce à une approche bioclimatique poussée. 

Enfin, l’Agence Locale de l’Energie MVE assurera des temps de sensibilisation des différents usagers et éditera des supports pédagogiques à destination des scolaires. 

 

La gestion de la transition : une démarche participative pour la transition écologique et sociale du territoire

Les cinq villes utilisent une méthodologie de gestion de la transition afin d’aboutir à une vision partagée en matière de transition énergétique et à un plan d’action pour leur ville.

Dans cette approche développée par le DRIFT, chaque ville organise une série d’ateliers permettant aux acteurs locaux d’élaborer une vision du développement durable en zone urbaine, une stratégie et un plan d’action. Les acteurs sont des représentants des secteurs public et privé et des citoyens. Ils forment un groupe dont la fonction est de mettre en place de manière commune des innovations pour une ville plus durable.

Au préalable s’est constitué une équipe-projet regroupant des chargés de mission venant de différentes directions des services de la Ville de Montreuil (bâtiments, environnement, développement économique, urbanisme, habitat…) et de l’Agence Locale de l’Energie MVE. Cette équipe a réalisé un travail d'identification et d'interview de Montreuillois(es) choisi(e)s pour leur engagement ou leur expérience dans le domaine de la transition écologique et sociale du territoire.

Une quarantaine d’entretiens a ainsi été menée pendant la première phase du projet (janvier 2011- septembre 2011). Ces échanges ont servi de matériau pour l’élaboration d’un portrait de la ville, de ses valeurs, de sa culture, de ses qualités, des grands changements qui ont eu lieu… Cette analyse a été restituée aux participants pendant la première séance des ateliers de travail en septembre 2011.

Huit séances se sont ensuite succédées sur une période allant de novembre 2011 à mars 2013, à raison d’une séance tous les deux mois.

Ensuite, une séance a été consacrée à imaginer un embryon de "vision du futur pour Montreuil en 2030". A cette première approche a succédé une phase dite de "création", où l'ensemble des membres de l'Arène (habitants et équipe projet) ont imaginé, pendant quatre séances, des "projets" potentiellement porteurs de cette vision du futur.

Le résultat de cette démarche de co-production est un "Agenda de transition", document stratégique signé par les habitants et la Maire le 13 juin 2013. 

 

Après la signature le 13 juin dernier à Mozinor, le projet MUSIC continue !

Dans les semaines et mois à venir, les habitants-relais et l'équipe de transition vont continuer à se réunir pour avancer concrètement sur les projets. L'objectif est de trouver des acteurs et partenaires locaux intéressés par nos propositions pour donner vie à ce projet, que ce soit à travers une école de la transition, de nouvelles formes de production agricole en ville, la mutualisation d'espace de vie et de création ou le ré-emploi croissant de matériaux usagés.

Les acteurs du projet MUSIC seront présents lors des prochains évènements de la Ville comme la Voix est libre le 22 septembre 2013. 

  

À télécharger

> L'Agenda de transition (Pdf)

 

Le site internet du projet MUSIC 

> http://www.themusicproject.eu 

 

Actualité

Pas d'article dans la liste.

Partenaire

Logo Interreg IVB

Ce projet a reçu le soutien du Fonds européen de développement régional, à travers le programme de coopération territoriale européenne, INTERREG IVB.

(0) Commenter cette page.

Pas de commentaire

* - champ obligatoire

*
*
*

*
*