commentaires peut être à marquer.

Ville de Montreuil

La vie des quartiers

Carte Montreuil

Liens utiles


Montreuil - Budget Participatif, saison 2
Vous êtes ici : Accueil  >  Économie >  Economie du territoire, études et chiffres >  Histoire économique de Montreuil
Voir les commentaires

(0)

Imprimer la page Envoyer à un ami

Histoire économique de Montreuil

 

Du Moyen-Âge à la Révolution industrielle : la pêche de Montreuil


Jusqu’au milieu du 19ème siècle, l’économie de Montreuil repose quasi exclusivement sur l’agriculture, destinée à alimenter Paris: horticulture (pêches) sur le plateau du Haut-Montreuil, viticulture dans le Bas-Montreuil.

(en savoir plus…)

 

 

De la fin du 19ème siècle aux années 1960 : Montreuil, ville ouvrière


Comme de nombreux territoires, Montreuil connaît un fort mouvement d’industrialisation à partir de la Troisième République, qui connaît son apogée dans les années 1950.

(en savoir plus…)

 

 

Des années 1960 au tournant du millénaire : récession, déclin industriel et reconversion tertiaire


La désindustrialisation de Montreuil débute dans les années 1960 et aboutit à une situation particulièrement critique dans les années 1980. Il faudra attendre les années 2000 pour que la ville connaisse à nouveau un véritable dynamisme économique, grâce à sa reconversion tertiaire.

(en savoir plus…)

 

 

Les traces du passé industriel de Montreuil sont encore visibles dans son patrimoine bâti. En voici quelques exemples.

 

Sources:

  • "Usines en ville", Jérôme Decoux - Thibaut de Laleu - Gilbert Schoon, Musée de l'Histoire vivante, 2005
  • "Montreuil, patrimoine industriel", Jérôme Decoux, Coll. "Itinéraires du patrimoine", Association pour le patrimoine de l'Ile-de-France, 2003
  • "Montreuil sous Bois", Claude Williard - José Fort, Temps actuels, 1982

 

Ressources:

Le musée de l'Histoire vivante de Montreuil

Chroniques

Histoire économique de Montreuil
lundi 21 février 2011

Georges Méliès : Le magicien de Montreuil

C’est le 8 décembre 1861 que Georges Méliès voit le jour à Paris. Il fit ses études au lycée Louis-le-Grand et en sortit en 1879. Après son service militaire à Blois en 1880, il revient a Paris avec l'intention de s'inscrire aux...

Histoire économique de Montreuil
vendredi 25 mars 2011

Emile Raynaud: l'animation nait à Montreuil

Le 8 décembre 1844, naissait à Montreuil le pionnier du dessin animé Charles Emile Reynaud.

En 1876, voulant amuser l'enfant de la femme de ménage, il s' inspire d'un appareil appelé phénakistoscope (du grec phenax: trompeur, et...

Histoire économique de Montreuil
jeudi 28 avril 2011

Jouets de Paris - JEP: lorsque Montreuil était capitale du jouet

Le 25 octobre 1902 à 15h 30, I' Institut national de la propriété industrielle enregistre l'acte de naissance de la société des Jouets de Paris. Sise au 94 de la rue de Paris, cette entreprise appartient à une société anonyme...

Histoire économique de Montreuil
lundi 23 mai 2011

Les poupées Jumeau

Les petites filles à tête de porcelaine d'Emile Jumeau, le plus célèbre créateur de poupées du XIXème siècle, ont été bercées, calmées par des générations d'enfants et d'adultes. Elles ont suscité les passions les plus folles,...

Histoire économique de Montreuil
mardi 28 juin 2011

Les bonbons Kréma

II y a quelques décennies, d'aucuns disaient qu'à Montreuil régnaient trois odeurs: celle de l'anis de la distillerie Pernod, celle de la naphtaline des usines Chapal et enfin celle des caramels des établissements Kréma.

Histoire économique de Montreuil
lundi 25 juillet 2011

Les racines montreuilloises de Pernod-Ricard

Ariste Hémard naît le 7 novembre 1847 dans l'Eure-et-Loir à Ormeville. Il arrive à Paris en 1863 chez son oncle, distillateur liquoriste, rue du Roi-de-Sicile. C'est là qu'il s'initie à l'élaboration des liqueurs, dormant six...

Histoire économique de Montreuil
mardi 27 septembre 2011

Chapal et peaux de lapins : de l'atelier montreuillois à la multinationale

C’est en 1857 que Marien Chapal achète les terrains situés au début de la rue de Vincennes. Ce Creusois, né en 1828, est le descendant d’une lignée de pelletiers qui exerçaient déjà leur art à la fin du 18ème siècle.

Histoire économique de Montreuil
mardi 25 octobre 2011

Couleurs Milori : la première usine de Montreuil

En 1827, Sylvain Milori quitte Paris pour s'installer à Montreuil au 261 de la rue de Paris. Il y installe une fabrique de couleurs : couleurs sèches à bâtiment, couleurs en pâte pour papiers peints et pour fleurs artificielles,...

Histoire économique de Montreuil
jeudi 24 novembre 2011

Lorsque le Bas Montreuil était couvert de vignes

La première culture de Montreuil fut la vigne, comme le rappelle le testament d'Ermenthrude daté de 723 et l'un des chapiteaux de pilier de l'église Saint-Pierre Saint-Paul.

Les principales variétés cultivées étaient: le Gamay,...

Histoire économique de Montreuil
vendredi 16 décembre 2011

Grumes : l'industrie du bois à Montreuil

C'est en 1872 que M. Mougenot invente la machine à trancher les bois de manière semi-circulaire. Montreuil accueillera rapidement, sur son territoire, les usines qui utilisent cette nouvelle technique.

Histoire économique de Montreuil
vendredi 27 janvier 2012

Du gypse au plâtre

Le gypse ou sulfate de calcium hydraté a été une des richesses de Montreuil. Exploité artisanalement depuis le XVIème siècle, il est devenu à partir de 1820 une des industries principales de notre ville.

Les pêches de Montreuil

  • 17ème siècle : premiers murs à pêches
  • 1825 : 15 millions de pêches récoltées sur 600 km de murs
  • 1880 : record de volume de la production de pêche

Une grande partie de la production est vendue sur le carreau de Montreuil et aux Halles de Paris, le reste étant exporté en Europe

Montreuil, berceau du cinéma

  • En 1877, le Montreuillois Émile Reynaud invente le praxinoscope, précurseur du dessin animé.
  • A partir de 1897, un autre Montreuillois, Georges Méliès, construit à Montreuil les premiers studios de cinéma au monde ("Star film") et y tourne près de 500 films.
  • En 1904, Charles Pathé implante un studio à Montreuil, dont le bâtiment existe toujours, rue du Sergent Bobillot, et dans lequel Max Linder, pionnier du cinéma comique, tournera de nombreux films.
  • Le cinéma prospérera dans la ville jusqu'à l’arrivée du parlant et la concurrence croissante des USA, à partir de la Première guerre Mondiale.
  • Cette identité « cinématographique » de Montreuil est aujourd’hui renaissante, avec un secteur de l’animation et de la 3D fortement représenté, de nombreuses structures de production audiovisuelle et de prestations techniques associées et la présence de nombreux professionnels du secteur.

(0) Commenter cette page.

Pas de commentaire

* - champ obligatoire

*
*
*

*
*